Aperçu des sections

  • Généralités

     

    Ce cours est donné au semestre de printemps 2019 dans le cadre des didactiques romandes.

    Il constitue le deuxième module de formation initiale pour les futurs enseignants de droit du secondaire II.

    Les conditions cadre de ce module seront prochainement disponibles dans un document PDF ci-dessous.

    Pour des questions de droits d'auteur, les étudiants doivent se connecter en s'identifiant pour avoir accès à tous les documents mis à disposition sur cette page !

    • nom d’utilisateur : votre nom de famille en minuscule, sans accent, avec trait d'union si nécessaire
    • mot de passe : DidRo2018-2019

    N'oubliez donc pas de vous connecter, sinon des fichiers et des dossiers n'apparaîtront même pas !

    • Séance du 22 février 2019

       

      Cette séance a lieu à la HEP-Vaud (Av. de Cour 33, 1014 Lausanne), de 13h30 à 16h45, en salle C33-620.

      La séance débute par la distribution, la présentation et la discussion des conditions cadre du module (Cf. le document PDF ci-dessus). Les étudiants peuvent choisir quelques thèmes particuliers qui sont intégrés au programme.

       

      Thème de la séance : déterminer les fonctions et caractéristiques essentielles de l’évaluation en droit, puis distinguer la tarification, la pondération et le barème

       

      Quelques remarques générales sur l'évaluation sont données en préambule de ce thème (cf. le document théorique en PDF et les diapositives de la séance ci-dessous), notamment en distinguant les fonctions de l'évaluation (les fonctions d'orientation, formative ou certificative) et les démarches d'évaluation (les modalité d'évaluation sommative, descriptive ou herméneutique).

      Pour déterminer les principales qualités qu'une évaluation devrait avoir, il est ensuite proposé d'analyser un arrêt du Tribunal administratif de Genève portant sur le recours d'un élève suite à son échec à son examen de maturité (cf. le document PDF ci-dessous). Comme le recours est admis et que la décision d'échec est considérée comme arbitraire, on peut en déduire les principales caractéristiques d'une "bonne" évaluation selon le droit... En d'autres termes, il s'agit de déterminer ce que l'enseignant doit proposer dans ses évaluations pour que celles-ci ne soient pas arbitraires et ne puissent au moins pas être attaquées en justice !

      En synthèse de ce premier exercice, quelques informations sont données à propos des trois qualités essentielles de toute évaluation : la pertinence, la fiabilité et la validité (cf. le document théorique introductif déjà cité); des liens sont faits entre ces qualités et l'arrêt étudié auparavant.

      Pour appréhender les notions de tarification, de pondération et de barème, un deuxième exercice est proposé : compléter quelques évaluations de droit pour déterminer comment attribuer les points et calculer la note (cf. le document PDF ci-dessous avec les productions des étudiants). L'exercice a pour but, outre de montrer quelques exemples d'évaluations en droit, de bien mettre en évidence la distinction entre la tarification et la pondération, puis d'esquisser différentes méthodes pour établir un barème. Un résumé des discussions est présenté dans les diapositives de la séance et un fichier .xlsx comprenant différentes formules pour calculer les notes est disponible ci-dessous.

    • Séance du 1er mars 2019

       

      Cette séance a lieu à la HEP-Vaud (Av. de Cour 33, 1014 Lausanne), de 13h30 à 16h45, en salle C33-620.

       

      Thème de la séance : Corriger des évaluations en droit à la lumière des apports de la docimologie

       

      Quelques rappels sur l'importance de l'évaluation sont d'abord donnés, en insistant notamment sur l'utilisation adéquate de la taxonomie et de la formulation opérationnelle des consignes pour la bonne rédaction des questions des évaluations (cf. les diapositives de la séance ci-dessous).

      Un exercice est ensuite donné aux étudiants : corriger une question (valant 10 pts) de 4 copies d'élèves de l'ECGF. Ces copies d'élèves sont tirées d'une évaluation de droit et ont été choisies de telle manière que des séries soient proposées aux étudiants (3 faibles et 1 bonne, 3 bonnes et 1 faible, etc.). Comme les années précédentes, la correction individuelle des copies a révélé des écarts importants entre les correcteurs (cf. les diapositives de la séance) alors qu'il n'y avait que 10 points à distribuer...

      Il est alors demandé aux étudiants de comparer leurs résultats et de discuter des difficultés rencontrées. Ces difficultés ont été mises en évidence (cf. le résumé dans une des diapositives de la séance ci-dessous). Ensuite, les étudiants proposent des hypothèses pour expliquer les écarts conséquents constatés. Cette activité permet de mettre en évidence ce que les spécialistes de la docimologie ont constaté dans leurs recherches sur les différents biais de l'évaluation (cf. les diapositives de la séance). Quelques informations théoriques sont donné à propos des apports de la docimologie. Pour compléter (et ouvrir quelques pistes de réflexion), les étudiants sont invités à lire deux chapitres d'ouvrages sur l'évaluation : Michel Barlow, "Les épithètes de l'évaluation scolaire : objectivité et imaginaire des notes chiffrées", in L'évaluation scolaire, mythes et réalités, Paris, ESF, 2003 et Alain Dubus, "Production des notes : les déformations du jugement", in La notation des élèves; comment utiliser la docimologie pour une évaluation raisonnée, Paris, Armand Colin, 2006 (cf. les extraits en PDF ci-dessous). Après la lecture de ces extraits, il est recommandé de poursuivre la lecture des ouvrages complets... Une autre référence classique peut être encore signalée : Charles Hadji, L'évaluation démystifiée, Paris, ESF 1997.

      Après le constat de ces différents biais, les étudiants ont alors proposé quelques conseils pour éviter de tomber dans les "pièges" constatés (cf. les diapositives de la séance). Ces conseils sont évidemment précieux, sachant qu'il n'existe pas de recette miracle éprouvée pour la correction objective des évaluations des élèves...

      La fin de la séance est consacrée à la distinction entre les critères et les indicateurs que l'on utilise pour évaluer les travaux des élèves. Un exercice simple est proposé : expliquer comment noter des schémas produits par des élèves. Pour ce type de production, il est indispensable de ne pas se limiter au seul critère de l'exactitude (ce que l'enseignant fait généralement dans 90% des cas); comme tous les éléments de réponse proviennent d'une brochure officielle (La Confédération en Bref), noter l'exactitude revient à noter les copier-coller des élèves... Quels sont donc les autres critères à prendre en compte ? Après réflexion, les étudiants ont proposé des critères du type : clarté, cohérence, synthèse, sélection ou exactitude des informations (cf. les ébauches de grilles d'évaluation proposées par les étudiants dans les diapositives de la séance).

      Il est toutefois nécessaire de faire une distinction entre les critères d'évaluation et les indicateurs de ces critères. Quelques éléments théoriques sont alors donnés pour expliquer cette distinction (cf. les diapositives de la séance). La détermination des indicateurs est particulièrement importante pour mesurer la maîtrise ou non des critères. L'essentiel est en effet de pouvoir montrer concrètement à l'élève en quoi sa copie n'a pas été cohérente, claire ou synthétique.

      La séance se termine en montrant un canevas de grille d'évaluation critériée vide qui pourrait maintenant  être complétée pour évaluer des tâches complexes (comme la production d'un schéma ou autres).

    • Séance du 8 mars 2019

       

      Cette séance a lieu à la HEP-Vaud (Av. de Cour 33, 1014 Lausanne), de 13h30 à 16h45, en salle C33-620.

       

      Thème de la séance : Elaborer une grille d’évaluation critériée pour évaluer efficacement des compétences juridiques

       

      La séance débute par un rappel des activités des séances précédentes, permettant de faire ainsi un lien avec la thématique du jour. Est notamment rappelé que la note sert surtout à communiquer avec l'élève au sujet de ses apprentissages, d'où l'importance de pouvoir expliquer avec le plus de précision possible ce qui est maîtrisé ou pas par ce dernier. C'est dans ce sens que l'exercice sur la détermination de différents critères pour évaluer des schémas avait été proposé lors de la dernière séance : comment augmenter le nombre de points de vue pour juger une production d'élève. Un dossier concernant la communication d'informations juridiques sous forme de schéma est présenté (cf. le document PDF ci-dessous).

      Quelques généralités introductives sont présentées à propos de l'évaluation critériée de compétence, notamment les difficultés de cette démarche (cf. les articles de Gérard et Meyer disponibles en PDF ci-dessous).

      Il s'agit ensuite de parcourir les étapes permettant la construction d'une évaluation critériée de compétence. Après la distribution de deux copies d'élèves, il est demandé aux étudiants d'identifier les difficultés qui ne manqueront pas de surgir lors de la correction de ces copies. Une petite présentation théorique est alors faite pour détailler les étapes d'une construction de grille critériée : l'identification des compétences à évaluer, les critères à prendre en compte, la liste des indicateurs pour chaque critère, et la tarification de ces mêmes critères. Pour illustrer dans un premier temps cette démarche, l'exemple de l'évaluation critériée d'un schéma est repris (cf. les diapositives de la séance ci-dessous). Pour construire une d'évaluation critériée en droit, nous nous référons à l'article de François-Marie Gérard (cf. le document PDF ci-dessous). Pour avoir une vision plus complète de la question, nous recommandons la lecture du livre de ce même auteur : "Evaluer des compétences : guide pratique", Bruxelles, De Boeck, 2009.

      A partir des deux copies d'élèves distribuées, il s'agit enfin d'élaborer concrètement une grille d'évaluation permettant de noter la résolution de cas en droit, puis de corriger l'une d'elles. En d'autres termes, les étudiants doivent déterminer les indicateurs de chacun des critères donnés, puis proposer des modalités pour chiffrer l'évaluation (tarification, pondération et barème). Les grilles proposées peuvent être téléchargées ci-dessous.

      Après discussion des propositions des étudiants, la séance se termine par la présentation d'une grille possible pour l'évaluation de cas pratiques en droit (cf. le document DOC ci-dessous). Cette grille peut paraître complexe, mais elle peut justement être adaptée aux différents niveaux d'enseignement; c'est une première base de discussion. N'hésitez donc pas à télécharger ce document pour l'améliorer et l'adapter à votre convenance... Reconnaissons toutefois que cette logique de l'évaluation critériée provoque une certaine rupture dans la manière de concevoir l'évaluation : cela a au moins le mérite de susciter la réflexion sur nos pratiques !

      Le dernier document présenté concerne la grille d'évaluation critériée proposée par le formateur pour évaluer l'examen de certification du mois de juin (cf. document PDF ci-dessous). Cette grille sera encore soumise à la discussion, notamment après son utilisation dans le travail à distance prévu lors de la prochaine séance.

      Par manque de temps, la dernière activité, qui consistait à corriger les deux évaluations des élèves distribuées auparavant, n'a pas été faite. On y reviendra lors de la séance à Bienne pendant laquelle nous discuterons aussi d'autres grilles critériées en droit et dans d'autres disciplines !

    • Séance du 15 mars 2019

       

      Cette séance consiste en un premier travail à distance.

      Pour réaliser la tâche demandée, plusieurs documents sont mis à disposition ci-dessous. N'oubliez pas de vous connecter pour pouvoir accéder à ces documents :

      • nom d’utilisateur : votre nom de famille en minuscule (sans accent, avec trait d'union si nécessaire)
      • mot de passe : DidRo2018-2019

      Voici comment utiliser ces documents :

      Le premier document est un exemple d'une partie de l'examen pouvant servir à la certification de ce module, la partie sur l'évaluation (pour mieux comprendre cette partie consacrée à l'évaluation, la planification de la première partie est également jointe à ce document). C'est une projection de ce qui pourrait vous attendre le 7 juin. Essayez de répondre aux questions pour vous mettre en condition (mais cela n'est pas obligatoire, ni demandé pour ce travail à distance) ! 

      Le deuxième document est une copie de l'étudiant William Gaius qui a passé cet examen récemment et qui a tenté de répondre aux questions de la deuxième partie de cet examen portant sur l'analyse d'une évaluation (Gaius est donc un enseignant en formation et non pas un élève !). Téléchargez et lisez attentivement ce document.

      Le troisième document est construit sur la base de la grille d'évaluation de l'examen du 7 juin : vous devez ainsi prendre le rôle du formateur et évaluer l'étudiant Gaius. Toutes les consignes relatives à cette tâche se trouvent dans ce document ! Vous devez donc impérativement télécharger ce document sur votre ordinateur et travailler directement sur ce dernier. Vous enregistrez ensuite ce document en mentionnant votre nom dans le nom du fichier (par exemple : MSDRO21_TravailDistance1_NomPrénom.doc) et, une fois rempli, vous le déposez sur ce site dans la rubrique "devoir" ci-dessous jusqu'au lundi 18 mars à 22h00.

      En résumé, ce vendredi, vous devez donc :

      1) prendre connaissance de cet examen fictif (éventuellement le faire pour vous exercer, mais ce n'est pas obligatoire) ;

      2) prendre connaissance de la production de William Gaius;

      3) évaluer la production de l'étudiant William Gaius, puis justifier votre évaluation et critiquer la pertinence de la grille d'évaluation que vous avez utilisée.

      4) déposer d'ici lundi 18 mars 22h00 votre grille d'évaluation de Gaius, remplie et commentée, dans la rubrique "devoir" ci-dessous (un envoi par mail est toujours possible si un problème informatique devait survenir !).

      • Séance du 22 mars 2019

         
        Cette séance a lieu à la HEP-BEJUNE (ch. de la Ciblerie 45, 2503 Bienne), de 13h30 à 16h45, en salle C737.

         

        Thèmes juridique et didactique abordés : Retour sur le travail à distance et l’évaluation critériée de compétence - Enseigner la responsabilité contractuelle en élaborant des schémas représentant des institutions juridiques

        • Séance du 29 mars 2019

           

          Cette séance a lieu à la HEP-BEJUNE (ch. de la Ciblerie 45, 2503 Bienne), de 13h30 à 16h45, en salle C737.

          Thèmes juridique et didactique abordés : Enseigner le droit des successions en utilisant l’expertise de spécialistes ou des extraits de doctrine

          Séminaire présenté par : David Fracasso, Antoine Rosselet et Andreas Briker

          • Séance du 5 avril 2019

             

            Cette séance a lieu à l'Ecole de Culture Générale de Fribourg (Av. du Moléson 17, 1700 Fribourg), de 13h30 à 16h45, en salle B205.

            Thèmes juridique et didactique abordés : Enseigner le droit des assurances sociales en utilisant un document tiré de la vie professionnelle (une fiche de salaire)

            Séminaire présenté par : Alba Férolles et Marie Zanata-Jeandet

            • Séance du 12 avril 2019

               

              Cette séance a lieu à la HEP-Valais (Av. du Simplon 13, 1890 St-Maurice), de 13h30 à 16h45, en salle 210.

              Thèmes juridique et didactique abordés : Enseigner le droit pénal des mineurs en utilisant un extrait vidéo montrant le procès d’un mineur

              Séminaire présenté par : Clélia Rossi, Nadjette Languécir, Grégoire Pittet

              • Séance du 3 mai 2019

                 

                Cette séance a lieu à la HEP-Valais (Av. du Simplon 13, 1890 St-Maurice), de 13h30 à 16h45, en salle 210.

                Thèmes juridique et didactique abordés : Enseigner le droit international en intégrant l'actualité

                Séminaire présenté par : Louisa Mokeddem, Zoé Visinand et Roxana Alves

                • Séance du 10 mai 2019

                   

                  Cette séance consiste en un deuxième travail à distance.

                  • Séance du 17 mai 2019

                     

                    Cette séance a lieu à l'IUFE, Pavillon Mail (Bvd du Pont-d'Arve 40, 1205 Genève), de 13h30 à 16h45, en salle PM16.

                    Thèmes juridique et didactique abordés : Enseigner un contrat (de vente, d’entreprise, de mandat, …) en demandant aux élèves de jouer les parties à ce contrat

                    Séminaire présenté par : Blaise Pierrehumbert, David Seppey et Michael Dizerens

                    • Séance du 24 mai 2019

                       

                      Cette séance a lieu à l'IUFE, Pavillon Mail (Bvd du Pont-d'Arve 40, 1205 Genève), de 13h30 à 16h45, en salle PM16.

                      Thèmes juridique et didactique abordés : Enseigner le droit de la propriété intellectuelle (droit d’auteur, brevet, …) en utilisant les outils TIC

                      Séminaire présenté par Sonia Corcetto, Laure-Line Baehni, Arnaud Dubois

                      • Certification

                         

                        La certification du module consiste en un examen écrit de 3 heures. 

                        Cet examen aura lieu à la HEP de Lausanne, de 14h15 à 17h15, le vendredi 7 juin 2019.